Chroniques · 10 septembre 2021

« Player One » un saut dans la culture des années 80

Titre : Player One

Saga : Ready Player

Tome : 1

Auteur : Ernest Cline

Éditeur : Pocket

Collection : Imaginaire

Publication originale : 2011

Genres : Science-Fiction, Contemporain

Thèmes : Culture années 80, jeux vidéos, monde futuriste

Pages : 624

Synopsis :

2044. La Terre est à l’agonie.
Comme la majeure partie de l’humanité, Wade, 17 ans, passe son temps dans l’OASIS – un univers virtuel où chacun peut vivre et être ce qui lui chante. Mais lorsque le fondateur de l’OASIS meurt sans héritier, une formidable chasse au trésor est lancée : celui qui découvrira les trois clefs cachées dans l’OASIS par son créateur remportera 250 milliards de dollars !
Multinationales et geeks s’affrontent alors dans une quête épique, dont l’avenir du monde est l’enjeu. Que le meilleur gagne…


Mon avis :

Un film est sorti en 2018, Ready Player One, adapté de ce livre. Je ne l’avais pas vu mais j’en avais envie : beaucoup de gens me l’ont recommandé. Puis je suis tombée sur ce livre chez Emmaüs et j’ai décidé que je le lirai avant de voir le film ! (Je ne savais même pas que c’était tiré d’un livre). À l’heure où j’écris cette chronique j’ai vu le film et je vous donnerai mon avis et mes ressentis en fin de chronique.

L’histoire commence plutôt lentement avec une introduction à l’univers, comment est le monde en 2044 et notre personnage principal, qui est également le narrateur, se présente. Puis à la fin de ce premier chapitre d’introduction, il nous met dans le bain de l’histoire et commence le vrai récit. J’ai trouvé toute cette introduction très utile et elle ne m’a pas ennuyée. J’ai pu m’introduire complètement dans cet univers.

Quand je dis que l’histoire commence, Wade (notre narrateur/protagoniste) prend son temps pour nous conter l’histoire. On comprend ses réflexions et son amitié avec Aech (prononcé comme la lettre H en anglais [oui j’ai apprécié avoir la prononciation, ça m’a aidé dans ma lecture 😂]), comment tout ça s’est construit. Il nous explique le système de niveaux et que l’argent réel est lié à l’argent du jeu, ils peuvent servir les deux à acheter des choses dans le monde réel et se gagnent dans le jeu, c’est le même argent en quelque sorte.

L’action entre les diverses découvertes et aventures du roman prend du temps, des mois parfois et c’est spécifié. Cela permet de comprendre que les relations entre certains personnages aient évolué dans un sens comme un autre. Et la culture des années 80, élément principal à mes yeux, m’a totalement séduite.

Je n’ai jamais joué à tous les jeux mentionnés, voire même aucun mais maintenant j’ai vraiment envie de m’y essayer. Je ne suis pas une grande gameuse mais j’aime beaucoup jouer quand j’ai le temps. Je n’étais donc pas forcément en mesure de les « aider » à décrypter les énigmes mais j’ai pris plaisir à voir leurs analyses et à m’immerger dans les jeux. Pareil pour toutes les références de films, je ne les ai pour la plupart pas lus. Néanmoins, ça ne m’a pas dérangée et j’ai envie de devenir cette geek des années 80 😋

La lecture est longue sans être ennuyante à mes yeux. Je suis peut-être facilement bon public pour les thématiques abordées dans le livre (les jeux vidéos rétro, pop culture, etc) même sans connaître mais j’ai trouvé que c’était vraiment une très bonne histoire avec un univers vraiment complet que j’aimerais visiter (oui laissez-moi aller dans l’OASIS !).

Note Livraddict : 18/20


Mon avis sur le film :

J’aurai peut-être dû voir le film en premier finalement. L’histoire en elle-même est la même mais les énigmes et l’univers est totalement différent. J’imagine bien qu’on n’a pas le temps de gérer tous les aspects du livre mais il y a énormément de différences. J’ai commencé le film en me disant que je connaissais l’histoire mais en réalité, je n’en connaissais que les grandes lignes pour le film.

Premièrement, tout le lien avec le monde réel est un peu occulté : la partie sur l’école sur Ludus n’est pas mentionnée ainsi que dans le livre, si tu n’as pas d’argent, tu es coincé sur la planète de départ ou celle de l’école, Ludus, si tu es un lycéen qui a fait un transfert dans l’OASIS.

Deuxièmement, toute la pop culture des années 80 est presque totalement absente. L’univers a été remis au goût du jour mais j’étais triste de ne pas voir tout ce côté-là que j’avais particulièrement apprécié. Je comprends qu’il fallait que ça soit attractif et parle aux gens mais je m’attendais à cette culture dans le film aussi. Forcément, ce changement fait que toutes les quêtes sont complètement différentes du livre puisqu’initialement elles sont liées aux années 80.

Troisièmement, j’ai trouvé que les relations entre les personnages allaient beaucoup trop vite et sortaient de nulle part parfois. Forcément, c’est plus court qu’un roman et c’est peut-être parce que dans le livre c’était lent et les relations prenaient du temps à se construire mais j’ai vraiment trouvé que ça faisait étrange.

Le film était bien, mais je m’attendais malheureusement à mieux, sûrement parce que j’avais des hautes attentes avec le livre. Je l’aurais peut-être plus apprécié si je l’avais vu avant.


Connaissez-vous le livre ou le film ? Qu’en avez-vous pensé ? 😊

%d blogueurs aiment cette page :