Chroniques / Coups de cœur · 26 juin 2021

« Blue flag, tome 5 » premier gros coup de cœur de la saga

Titre : Blue Flag, tome 5

Saga : Blue flag

Auteur : Kaito

Dessinateur : Kaito

Éditeur : Kurokawa

Collection : Shônen

Publication originale : 2018

Genres : Manga, Shônen

Pages : 196

Synopsis :

Taichi et Futaba commencent à sortir ensemble au début du deuxième trimestre, leur relation évolue petit à petit de l’amitié vers l’amour. Au même moment, Mami se rapproche de Taichi sans crier gare, et Futaba n’arrive pas à cacher son inquiétude. Comment va réagir Taichi, lui qui ne comprend pas les réelles intentions de Mami ? Chacun y mettra son grain de sel et cette nouvelle dynamique va perturber les relations de tout notre petit groupe.


Mon avis :

Ce tome est génialissime ! Voilà, il fallait que je commence ainsi cette chronique. Non j’ai vraiment aimé mais encore plus que le précédent ce tome-ci.

Dans le tome 3, Futaba avait soulevé déjà un peu son questionnement sur l’amitié fille-garçon et on va y revenir de manière plus approfondie dans ce tome-là.

Mami Yagihara va prendre la place du personnage approfondi dans ce tome-là. On va découvrir son passé qu’elle va raconter mais va surtout nous parler de cette amitié fille-garçon, pourquoi une fille et un garçon ne peuvent pas avoir la même amitié qu’un garçon et un garçon. Pourquoi toujours se méfier les uns des autres ? C’est un questionnement qui se pose chez beaucoup de gens j’imagine, moi également et je trouve intéressant de voir cela abordé dans ce manga. C’est encore une des meilleures manières pour moi de réussir à me faire réfléchir en douceur (je n’aime pas qu’on m’impose des idées ou des réponses comme ça) mais ici c’est dans un manga que j’ai choisi de lire, que j’adore donc j’apprécie

Toutes ces questions très intéressantes sont soulevées, avec des différences entre les filles et les garçons vis à vis de certains comportements également. Le tout est abordé de manière naturelle… enfin je ne sais pas trop comment dire mais de manière qui ne m’a pas dérangée. J’ai généralement de la peine avec ce qui touche au féminisme parce que dans les gens que je côtoie, ils m’agacent et ça m’a menée à ne plus vouloir m’intéresser à ça pour ne pas être comme eux. Mais ici c’est fait d’une très belle manière et j’ai aimé.

J’ai réalisé durant ce tome même si je l’avais inconsciemment réalisé auparavant que la manière dont Masumi est dessinée, elle fait plus âgée que les autres, spécialement Futaba. Ça lui donne un petit air plus sage, plus distante et renfermée aussi je trouve mais aussi un côté plus doux. Ai-je déjà dit à quel point j’aime ce personnage ? Elle est taciturne, renfermée mais là pour ses amis et surtout elle défend ceux qu’elle aime. Je l’admire !

Est-ce que vous aussi parfois quand on veut vous faire passer un message cela marche mieux quand c’est un livre que vous avez choisi vous-même qui le fait que lorsque c’est une personne de votre entourage (ou personnalité publique) qui le fait ?

Livraddict : 20/20